(514) 360-0760  info@wayakan.com

Fonds négociés en bourse vs. fonds communs: la valeur du conseil

Qu’est-ce qu’ils sont attirants ces fonds négociés en bourse (FNB) offrant des frais annuels de moins de 1%! Après tout, pourquoi payer plus lorsqu’on peut investir à frais presque nuls?

Mais est-ce vraiment moins cher?

Il est facile de s’émerveiller lorsqu’on regarde un fonds négocié en bourse qui reproduit un indice tel que le S&P 500 et affiche un ratio de frais de gestion de 0,10%. Cela dit, il faut regarder au-delà de ce montant et considérer les “frais cachés”.

Tout d’abord, un FNB finit toujours par s’éloigner du cours de l’indice qu’il reproduit au fil du temps, ce qui se traduit par une perte de rendement. Cette perte peut être modeste dans le cas d’un FNB plus général, mais impressionnante pour un fonds spécialisé comme ce fut le cas dans l’étude de Dan Hallett où les fonds en observation accusaient un retard de plus de 60% sur l’indice de référence après deux ans.

Ensuite, pour contrer (ou minimiser) cet éloignement, le gestionnaire devra vendre et acheter des actions pour imiter autant que possible l’indice de référence. Ces transactions comportent des frais de commission et une incidence fiscale, payés à même les rendements. À la fin de l’année, ces transactions peuvent se traduire par des rendements inférieurs de 1 à 2%.

Au final, lorsqu’on calcule les “frais cachés” des FNB, le ratio des frais de gestion s’apparente à celui des fonds communs. La différence par contre, est la gestion active qu’offrent les fonds communs. Des équipes d’analystes et de gestionnaires de fonds ont comme seul objectif de maximiser le retour sur votre investissement.

Qui plus est, les frais de fonds communs incluent normalement une commission de suivi versée au conseiller. Cela signifie qu’en plus des équipes qui gèrent vos différents fonds communs, votre conseiller révise et ajuste votre portefeuille pour qu’il puisse pleinement profiter des occasions d’investissement dans les marchés.

Frais ou rendement, telle est la question!

Au final, il importe de se demander ce qui compte le plus: veut-on payer moins de frais ou obtenir un rendement net plus élevé? On cherche tous à avoir plus d’argent dans ses poches, pourquoi ne pas choisir l’option qui en donne le plus!

Il faut donc se poser les vraies questions? Votre conseiller apporte-il une valeur ajoutée en révisant et ajustant votre portefeuille au fil du temps? L’argent est-il investi de façon stratégique ou simplement placé dans un fonds “fourre-tout” offrant un rendement moyen?

Si votre conseiller n’apporte pas de valeur ajoutée, pourquoi lui verseriez-vous une commission? Aussi bien opter pour un fonds négocié en bourse ou encore vous trouver un conseiller qui travaillera réellement pour vous!

One Comment on “Fonds négociés en bourse vs. fonds communs: la valeur du conseil

  1. Pingback: Ferez-vous partie de ceux à qui on enlèvera 2% de leur chèque de paye en 2017?