(514) 360-0760  info@wayakan.com

Démystifions l’assurance vie!

Gestion de patrimoine Wayakan Wealth Management

Non! L’assurance vie ne fonctionne pas comme une assurance auto ou habitation.

Pourtant, lorsqu’on magasine une police d’assurance vie, on a tendance à comparer les prix de 2 ou 3 compagnies et bien souvent opter pour la moins chère. Cette logique prend tout son sens lorsque l’on veut assurer une auto ou une maison, mais pas une personne. Voyez-vous, il existe trois types distincts d’assurance vie.

Assurance vie temporaire

L’assurance vie temporaire (10, 20 ou 30 ans) fonctionne plus ou moins comme une assurance auto: on paie une prime à chaque année au cas où il nous arriverait quelque chose. Si aucun imprévu ne survient au bout de ces 10, 20 ou 30 années, nous avons certes la possibilité de la renouveler (en payant une prime supérieure), mais les sommes payées jusqu’à ce jour seront perdues à jamais.

Assurance vie permanente

L’assurance vie permanente se rapproche davantage d’un bien immobilier (telle une maison à revenu) que de l’assurance comme on la connaît. Le montant de la prime est fixe, le nombre de paiements est garanti par contrat et on peut même obtenir des rendements sur les sommes qui y sont investies.

On peut donc investir dans une police pendant 10 ou 20 ans, après quoi elle est considérée comme payée et restera active la vie durant, pouvant même verser des dividendes (appelés participations) qui s’accumuleront à l’abris de l’impôt au sein de la police ou seront payés au propriétaire

Attention! Toutes les assurances vie permanentes ne sont pas participatives et le taux de participation varie d’une compagnie à l’autre. Il est donc primordial de regarder au-delà du prix et de calculer le rendement après impôt.

Assurance vie universelle

L’assurance vie universelle offre un compromis entre la temporaire et la permanente. Le fonctionnement s’apparente à celui de l’assurance temporaire, mais avec la possibilité de faire des cotisations supplémentaires au sein de la police.

Pourquoi voudrait-on payer d’avantage pour la même protection? Pour garder plus d’argent dans nos poches! Tout comme l’assurance vie permanente, l’universelle permet l’accumulation de rendements à l’abris de l’impôt. Les sommes excédentaires peuvent donc être investies dans des fonds distincts à l’intérieur de la police, pour être ensuite retirées ou léguées à nos bénéficiaires.

L’assurance vie universelle peut en quelque sorte servir de deuxième CELI ou, pour les propriétaires de compagnie, permettre d’éviter cet impôt de 51% sur les revenus de placement.

Quelle est la meilleure?

Cela dépend vraiment de la situation de chacun. La moins chère, au sens des primes à payer, est l’assurance temporaire. Cela dit, il s’agit strictement d’une dépense.

Lorsqu’on regarde l’assurance vie permanente et qu’on l’intègre dans un plan de gestion de patrimoine, elle agit davantage comme un investissement qu’une dépense, tout en offrant une protection d’assurance. Le montant des primes sera toutefois supérieur pour la même protection.

Finalement, l’assurance universelle est elle aussi très intéressante. Les primes peuvent se rapprocher de l’assurance temporaire, tout en permettant d’investir à l’abris de l’impôt avec plus de flexibilité que l’assurance permanente.

Laquelle choisir?

Telle est la question! Une question qui se répond davantage après une bonne discussion autour d’un café que sur un blogue. Cela dit, les règles fiscales en rapport à l’assurance changeront à la faveur du gouvernement à la fin de l’année… De quoi faire de la place dans son horaire plus tôt que tard!