(514) 360-0760  info@wayakan.com

Chers parents, connaissez-vous le REEE?

Vous détenez un REER? Très bien. Un CELI aussi? Merveilleux! Mais qu’en est-il du REEE? Le Régime Enregistré d’Épargne Études est souvent laissé de côté par les parents qui, malheureusement, ne le comprennent pas totalement.

Pourtant dans bien des cas, le REEE est plus avantageux que les deux autres types de comptes enregistrés. Prenons le temps de nous rafraîchir la mémoire sur les particularités de chaque compte:

Régime Enregistré d’Épargne Retraite (REER)

Le REER est probablement le plus connu des comptes enregistrés, étant donné qu’il semble être le plus avantageux à court terme. C’est simple à prime abord: l’argent qu’on y dépose à chaque année est déduit de notre salaire, ce qui nous permet de recevoir un retour d’impôt. Toutefois, les sommes seront imposées comme un salaire au moment du retrait des fonds. Il va donc s’en dire que les rendements sous forme de dividendes et de gains en capitaux, qui sont normalement moins imposés que les revenus d’emploi, perdront tout avantage à la sortie. Le REER ne réduit donc pas l’impôt à payer, il ne fait que le reporter.

Compte d’Épargne Libre d’Impôt (CELI)

Le CELI permet l’accumulation de capital à l’abris de l’impôt. Les sommes déposées ne seront pas soustraites du salaire annuel, ce qui peut le rendre moins intéressant à court terme. Cela dit, l’argent reste disponible en tout temps et les rendements ne seront jamais imposés. Il est donc particulièrement intéressant d’y placer nos investissements les plus dynamiques.

Régime Enregistré d’Épargne Études (REEE)

Le REEE maintenant? Il fonctionne en grande partie comme le CELI, mais est destiné au financement des études post-secondaires des enfants. Les sommes déposées ne seront donc pas disponibles jusqu’à ce que les enfants entament l’école professionnelle ou le CÉGEP. Toutefois, les gouvernements majorent chaque contribution parentale annuelle de 30%, jusqu’à concurrence de 2 500$.

Concrètement, les contributions au REEE seront donc majorées de 30% par les gouvernements, ce qui s’approche ou même dépasse le retour d’impôt obtenu par une contribution REER, à la différence que les montants ne seront pas imposés au retrait. De plus, il est possible de récupérer les cotisations non utilisées à l’année précédente et pour toute famille de plus d’un enfant, le plafond de contributions est augmenté proportionnellement au nombre d’enfants.

Certains détails vous échappent? N’hésitez pas à nous contacter avec toute question, préoccupation ou désir qui vous habite. À la prochaine!