(514) 360-0760  info@wayakan.com

4 choses que tout futur parent devrait savoir

Future Parent

C’est l’aube d’un jour nouveau rempli de bonheur, défis et apprentissages. Vous avez probablement lu une panoplie d’articles sur la santé et la psychologie des enfants, mais qu’en est-il de la finance? Voici les 4 éléments que tout parent devrait savoir:

1. Le télémarketing

Dans la foulée d’évènements qui accompagne une naissance, on oublie souvent de protéger son intimité contre les appels inopportuns de télémarketing. Or, la réalité est telle que plusieurs compagnies attendent un tel moment pour vous faire part de leurs nouveaux produits ou spéciaux. Il ne faudra que quelques jours pour que votre ménage devienne la cible de nombreuses campagnes de télémarketing. Comment s’en protéger? Pensez dès maintenant à vous inscrire à la Liste Nationale de Numéros de Télécommunication Exclus (LNNTE) et ainsi rendre votre numéro inaccessible aux campagnes d’appels de masse.

2. Assurance vie pour enfant

Il peut être tentant d’acquérir une assurance vie dès la naissance de son bébé. Voici toutefois quelques éléments à considérer pour prendre une décision éclairée.

Premièrement, une assurance vie ne protège pas l’assuré, mais bien ses proches. En achetant une police pour votre enfant, c’est réellement vous que vous protégez et non votre bébé. Sachez que vous pouvez probablement ajouter un avenant sur votre assurance vie pour couvrir votre enfant, à une fraction du prix. Cela dit, l’assurance vie à la naissance n’est pas nécessairement une mauvaise stratégie. Il faut toutefois vérifier ce qui correspond le mieux à votre situation. Dans le cas où vous disposez de ressources limitées (ce qui est souvent le cas pour une jeune famille), d’autres options, comme le REEE, pourraient être plus avantageuses.

À l’inverse, il est primordial que vous, les parents, soyez assurés. Imaginez le peu de recours qu’aurait votre poupon si un imprévu arrivait à votre conjoint(e) et/ou vous-même. Comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir. Certaines stratégies d’assurance vous permettront même de revendre votre police à profit lorsque votre enfant sera plus vieux!

3. Régime Enregistré d’Épargne Études (REEE)

L’option qui est souvent la plus avantageuse pour les nouveaux parents est de cotiser à un Régime Enregistré d’Épargne Études familial. Tel que mentionné dans cet article, le REEE permet l’accumulation de capital à l’abris de l’impôt (comme le CELI), avec la particularité d’offrir un crédit d’impôt pouvant dépasser 30% de la contribution annuelle. 

Aujourd’hui, plusieurs compagnies offrent diverses options aux parents. Si vous avez pris le temps d’inscrire votre nom sur la LNNTE, vous aurez probablement filtré les offres moins intéressantes. Cela dit, il est très important de vous renseigner sur les modalités de ce qui vous est proposé. Certaines compagnies ne vous donnent (presque) aucune flexibilité sur la composition du portefeuille d’investissement ou même pour les cotisations au régime, qui sont parfois obligatoires par contrat jusqu’à ce que votre enfant atteigne un certain âge. Gardez le contrôle sur vos finances: avant de signer quoique ce soit, renseignez-vous!

4. Crédits gouvernementaux

Les gouvernements Québécois et Canadien offrent un support aux familles qui ont des enfants sous forme de déductions et crédits d’impôts. Les principaux à connaître sont l’Allocation canadienne pour enfants au Canada et le Crédit d’impôt pour frais de garde d’enfants au Québec.

Le processus de planification familiale ne s’arrête toutefois pas ici. L’arrivée d’un nouvel enfant dans la famille ouvre la porte à de nombreuses opportunités de maximisation fiscale! En planifiant vos contributions REER et CELI, vos gains et pertes en capital, vos stratégies d’assurance et vos autres déductions, votre retour d’impôts grandira encore plus rapidement que votre poupon!